Partagez | 
 

 To be or not to be ? •• Kyle Douglass

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Stay with me



Messages : 51
Je suis arrivé le : 17/03/2013

MessageSujet: To be or not to be ? •• Kyle Douglass   Dim 17 Mar - 18:33


« I'll do everything to protect you »

Kyle Douglass
Feat. Alvaro Garay © Wand of Fortune


I'm unique.
« Stay with me »



• Nom : Douglass.
• Prénom : Kyle.
• Nationalité : Anglaise.
• Âge : 23 ans.
• Sexe : Masculin.
• Date de naissance : 7 décembre 1977.
• Né à Garden ? : Oui.
• Gang : DarkHearts
• Fonction/Métier : Leader des DarkHearts.
• Sexualité : Ne révélons pas tout d'un coup voyons ~
• But : Epouser Majesty pour ensuite gagner sa fortune.
• Autres détails : Pour ne pas se faire reconnaître lorsqu'il fait ses affaires la nuit, il met une perruque ressemblant à ses vrais cheveux, la seule différence est qu'elle est noire.


My Character.


Oh, je vois, c’est un peu un interrogatoire tout cela, non ? Bien, voici donc les traits de mon caractère, que j’ai jugé grâce aux commentaires des personnes que je connais. Tout d’abord, je suis ce qu’on pourrait appeler « le dragueur de première ». Et bien quoi, cela vous gêne-t-il peut-être ? Oui, j’aime repérer les beaux êtres passant devant moi, avant de les accoster et de les séduire, rien que pour mon plaisir. Ce n’est qu’un loisir, aucun être ne m’a encore fait découvrir cette chose nommée « amour ». Ce sentiment m’est complètement inconnu, et je vis parfaitement bien sans. Passons.

Ensuite, je peux me qualifier d’égoïste né, ainsi que de prétentieux. D’autres me disent qu’au fond, je suis une personne de confiance, à qui on peut tout dire sans crainte d’être répétés. Seulement, ces personnes disent que je le cache pour une raison personnelle. Elles disent que j’ai une crainte que ce côté de ma personnalité soit dévoilé au grand jour. Mais, cela, je n’y crois pas trop. Du moins, je ne me connais pas entièrement, mon caractère ayant changé si rapidement que je ne suis pas arrivé à suivre la cadence.

Je suis également jaloux de nature, surtout en ce qui concerne ma petite sœur. Elle est tout pour moi, et je ne conçois pas le fait qu’on me la vole. Après, la jalousie ne se contrôle pas … ce n’est donc pas entièrement de ma faute, non ?

En tant que Leader du gang des DarkHearts, je me dois d’être autoritaire, même si mon but n’est pas de tyranniser les membres du gang. Pour ça, je sais me faire respecter comme il faut, et si le cas contraire arrive, mon côté un peu sadique prend rapidement le dessus pour faire régner ce que j’appelle le respect d’un supérieur.

Ensuite, j’ai un point faible que je redoute fort, c’est ma susceptibilité. Je déteste ça, mais je m’y vois contraint, et ça jusqu’à la fin de mes jours je pense. Je me vexe si facilement qu’il est difficile d’entretenir une longue conversation avec moi. De mon côté, je fais des efforts considérables pour essayer de prendre les choses mieux que je ne le veuille, mais parfois, ces efforts sont vains.

Pour finir, je dirai que je suis patient et réfléchi, ainsi que téméraire. Je suis prêt à tout pour atteindre mon but, et protéger ma sœur de ce monde sans pitié.



My Physique.


Ah, maintenant c’est au tour du physique ? Bien. C’est reparti alors.
Pour commencer, vu d’ensemble, je suis assez grand, mesurant pas moins d’un mètre quatre-vingt-trois, et pesant dans les quatre-vingt kilos. Et puis, niveau corpulence, disons que Dame nature m’a bien gâté, n’ayant pas un physique repoussant. Mon corps, assez musclé en général, n’est ni trop gros ni trop maigre, dirait-on.

Mes cheveux, d’un bleu virant au turquoise intriguant, sont coiffés dans un style assez étrange, mais qui va très bien. Une mèche du côté droit attachés avec des barrettes, une frange retombant de chaque côté de mon visage. Ce visage si fin mais séduisant, avec des traits si bien dessinés, fait d’une peau assez pâle et lisse. Mes yeux, d’une couleur énigmatique qui n’est d’autre que le fuchsia, sont profonds et reflètent parfaitement les émotions que je ressens. Cette couleur étrange vient sans aucun doute de toutes les expériences médicales que j’ai subies, ainsi que toutes les injections que j’ai eues dans mon corps. Mais cette couleur, je l’aime, et elle me va si bien. En dessous des yeux, on peut voir des ornements pour visage, que je mets régulièrement, voire tous les jours.

Niveau vestimentaire, c’est assez vaste, je mets un peu de tout, sauf à part les tenues extravagantes et trop voyantes. Les jolies demoiselles n’aiment pas trop les hommes qui se la jouent.

Parlons maintenant de mon deuxième physique. Quoi, comment ça, un deuxième physique ? Et bien oui, j’ai une sorte de double facette. Mais cet autre moi a le même caractère, il n’y a que physiquement qu’il y a des différences. J’ai ce physique uniquement la nuit, pendant les vols ou autres délits que je commets. Tout d’abord, pour ne pas me faire reconnaître par ma chevelure plutôt voyante, je m’orne d’une perruque presque comme mes cheveux initiaux, à la simple différence que les cheveux de cette perruque sont noirs. D’un noir de jet, noir corbeau qui fait presque peur. Ensuite, je m’habille de façon discrète, tout de noir vêtu par exemple. Du moins, d’une couleur assez sombre pour se confondre avec la nuit. Peu de personnes me connaissent sous cet aspect de mon physique. A y réfléchir, il n’y a que ma sœur qui le sache.



My Story.


« On restera unis, et ça pour toujours ! »
Des paroles futiles, une promesse qu’on espère tenir jusqu’au bout, un bonheur incontesté. Tout cela, tout ce petit monde, ces joies, peuvent tout d’un coup s’écrouler, pour ensuite devenir un enfer constant.

Je naquis un 7 décembre, de l’année 1977. Fils unique de la famille Douglass, je faisais le bonheur de mes parents, et ça durant toute mon enfance. Cette dernière était tranquille, sereine, amusante et vivante. Je n’enviais personne, je n’étais pas jaloux des autres enfants dont les parents étaient aisés, car ces enfants ne devaient pas avoir le même bonheur de vivre que le mien. J’étais tout simplement, heureux. Il n’y avait pas d’autres explications plus simples que celle-ci. Au fur et à mesure des années, je grandissais, je comprenais petit à petit que l’endroit où je vivais était comme une prison. On était tout simplement piégés dans cette petite ville. Pourquoi personne n’essayait de s’enfuir, de trouver un moyen pour fuir cette prison, cette enfermement constant. J’essayai plusieurs fois de m’enfuir, d’escalader les murs ou portails de la ville. Mais pas moyens d’y arriver. Il y avait comme … quelque chose qui me retenait prisonnier, quelque chose qui me ralentissait dans mes gestes, et me faisait abandonner inconsciemment mes plans. C’est à partir de ce moment-là que mon enfance devint mouvementée, entre mes « fugues » -bien que je revenais toujours à la maison à un moment ou un autre-, mon dévergondage grandissant, et les claques de mes parents qui se perdaient.

A mes huit ans, quelque chose me fit revenir à la raison, me fit comprendre que tout ce que je faisais, c’était mal. La naissance de ma petite sœur, nommée alors avec le si joli prénom qu’était Ruby. Ça lui allait si bien, à cette petite poupée. Elle était tout simplement magnifique, je ne pouvais m’empêcher de la tenir dans mes bras, longtemps, longtemps. C’était ma chère et tendre petite sœur, que je commençai à chérir dès la première heure. Mon état s’améliorait, je redevais le petit garçon, aimé et chéri par ses parents. Nous nagions dans un bonheur tout ce qu’il y avait de plus pur.

Nous grandissions tous les deux, ma sœur et moi, et notre complicité faisait de même. Nous ne pouvions être séparés trop longtemps, et je me voyais bien dans le rôle de grand frère. J’étais fier. Mes parents travaillaient énormément, alors c’était moi qui m’occupais le plus souvent de Ruby. Je ne comparais pas cela à une besogne ou autre, non, c’était tout bonnement génial ! J’aimais m’amuser avec ses grands cheveux d’un magnifique rose brillant, m’amuser avec elle, tout simplement.

Mais seulement, ce rôle de grand frère allait bientôt devenir comme un rôle de père pour moi. Dans la soirée du 5 juillet 1988, j’avais alors onze ans et ma sœur trois ans, c’était l’heure où nos parents devaient rentrer. Nous les attendions avec impatiente. Mais ils ne sont jamais rentrés. Je me disais qu’ils avaient dû avoir un empêchement, ou quelque chose comme ça. Je n’avais pas imaginé la possibilité de la mort. Le lendemain, il n’y avait toujours personne dans la maison, à part ma sœur et moi. Trop inquiet, je partis, en emmenant ma sœur avec moi, à leur lieu de travail, oui ils travaillaient dans le même bâtiment. Mais à ma plus grande stupéfaction, qui se transforma ensuite en vision d’horreur, le bâtiment était … complètement détruit. J’entendais les gens qui se trouvaient autour de moi, parler de cette catastrophe. Quelqu’un avait mis le feu dans le bâtiment, qui s’était propagé à une vitesse folle. Il n’y avait aucun survivant. Je tombai alors à genoux, dévasté par les émotions trop intenses à l’intérieur de mon corps. Ils étaient … morts. Mais comment, pourquoi ? Pourquoi a-t-il fallut que ça nous arrive à nous ? J’avais encore plus de peine pour Ruby. Elle allait grandir sans ses parents, elle ne les connaîtra jamais. Mais je lui en parlerai, tous les jours, le plus souvent possible ! Pour qu’elle sache à quel point ils nous chérissaient.

Les gens de la ville nous aidaient un peu, pour la nourriture et autres, pour que l’on survive tout de même. Ils avaient de la pitié pour nous, je détestais les regards qui nous portaient, sur ma sœur et moi. Je me mis à faire des choses de mon côté. De plus, cela devenait de plus en plus compliqué, car ma sœur développait petit à petit une fragilité interne, qui faisait que son organisme avait du mal à lutter contre les virus et maladies. Elle tombait souvent malade, et je n’avais pas beaucoup de médicaments à ma portée. C’est à ce moment-là, que je commençai à voler. La nuit, seulement. Je volais les pharmacies, les maisons de personnes aisées, je volais ce que nous avions besoin. Et pour ne pas me faire reconnaître, j’enfilais une perruque noire, car ma chevelure turquoise se reconnaissait facilement.

Une nuit, alors que j’étais en train de faire mes petites affaires nocturnes, je sentis la présence de quelqu’un près de moi. Sur le coup, je m’étais dit que c’était fini, que je m’étais fait repéré. Mais non, loin de là. Une jeune fille était là, en train de me regarder faire, un petit sourire aux lèvres. Je la regardai alors, et je fus comme aveuglé par cette charmante vue. C’était la princesse que j’avais tant voulu voir depuis que j’étais petit. Majesty. Elle était bien là, devant moi. Elle me tendit un sac, et partit si vite que je pu la rattraper. J’ouvris le sac, et écarquillai les yeux de stupéfaction. Le sac était rempli d’argent. Assez pour tenir plusieurs mois, ou années. Je rigolais nerveusement devant cela. Depuis ce jour, je m’étais promis de l’épouser, cette magnifique princesse, mais pas seulement cela. Non, ce que je voulais par-dessus tout, c’était sa fortune. J’avais choisi mon but.

Les années passèrent, et voler devint une habitude pour moi. Je ne m’étais jamais fait prendre jusqu’à maintenant, et j’espérais que cela continue encore longtemps. Car tout ça, je le faisais pour une seule et unique personne ; ma petite sœur. Elle aussi avait grandi, elle était devenue une jolie fille d’ailleurs. Le portrait craché de notre mère. Quant à moi, je ressemblais plus à mon père, qui d’ailleurs, m’avait laissé sa place de Leader du gang des DarkHearts. Le temps que j’atteigne mes quinze ans, il y avait un remplaçant. Je ne me voyais pas être le Leader d’un gang. Mais bon, cette idée ne me mettait pas mal l’aise pour autant.

Ma quinzième année était arrivée, j’entrai alors dans le gang des DarkHearts, et devint comme promis par mon père, le Leader. Mais je n’aimais pas cela. Pourquoi ? Car je laissais en quelque sorte ma sœur en plan. Je ne voulais pas la perdre, alors je me demandais si plus tard, elle rejoindrait le même gang que moi. Mais mes espoirs s’écroulèrent. Elle n’était pas comme moi. Elle était fragile, timide, alors que moi j’étais plutôt un type qui aimait séduire les femmes comme les hommes. Cela m’attristait un peu. Mais ce n’était pas pour cela que j’allais l’abandonner.

Nous grandissions encore et encore, pour enfin devenir des personnes accomplies. Moi, j’étais déjà adulte depuis longtemps, et je gardais mes bonnes vieilles habitudes de voler et de séduire. Ma sœur, à mon plus grand regret, entra chez les ShyDiamonds, dont le Leader me sort par les yeux. Je ne peux tout simplement pas le voir. De plus, nos gangs respectifs à ma sœur et moi sont ennemis depuis la nuit des temps … Mais ce n’est pas pour cela que notre relation a changé. On essaye de se voir le plus souvent possible, en cachette évidemment. Elle est tout pour moi, et je la protègerais de cette ville et de ses dangers, coûte que coûte.




Behind the Mask.


• Sinon, t'es connu sous quel pseudo ? : Ohla, appelez-moi tout simplement Kyle.
• Et t'as quel âge ? : 17 années longues et ennuyeuses :sort:
• Tu fais quoi dans la vie ? : I sleep and ... I sleep '-'
• T'as un bon niveau en RP ? : Cela fait un an et demi que j'en fais, mais bon, après le reste je sais pas.
• Ta fréquence de connexion sur le forum ? : Les week end ... seulement u_u' (normalement)
• T'as d'autres comptes ? : *sigh* Na.
• Des remarques à faire sur le forum ? : ... j'aime quand cette question est posée au fonda.
• Et le règlement, tu l'as lu ? : C'est moi qui l'a fait donc je me valide seul e_e
• Autre chose à dire ? : Je trouve que cette partie est la plus dure à remplir, pas vous ? :sbaf:

© Codage par Majesty pour New Concept RPG - Plagiat interdit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

To be or not to be ? •• Kyle Douglass

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» The Détroit Free Press : Couverture complète des Wings
» UNTIL HAITI SPOKE by FREDERICK DOUGLASS
» Hide & Seek {Kyle}
» Now you can see the darkest side of me {Kyle}
» Kyle XY
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Concept :: 
It comes ...
 :: Who are you ? :: Présentations achevées.
-